Chargement

Prime Macron : Pourquoi ça coince ?

Posté le : 06/01/2020

81% des chefs d'entreprise verseraient la prime Macron dans l'hypothèse d'une reconduction en l'état de ses modalités de versement.

A l'occasion d'une enquête réalisée auprès de 600 responsables de TPE, le SDI (Syndicat des Indépendants) démontre les conséquences auprès des salariés des TPE des nouvelles modalités de versement de la prime Macron, en passe d'être soumise à la conclusion préalable d'un accord d'intéressement. La « prime Macron » défiscalisée et désocialisée mise en place à la fin de l'année 2018 dans le prolongement du mouvement des gilets jaunes à permis aux TPE de verser plus de 220 millions d'euros de pouvoir d'achat à leurs salariés. Concrètement, les TPE ont été les plus généreuses avec un montant moyen de prime de 543€ contre 432€ pour les entreprises de plus de 2000 salariés. Le projet du gouvernement qui consiste à soumettre désormais le versement de cette prime à un accord d'intéressement en exclu de fait les salariés des TPE et dresse une nouvelle fois une barrière de complexité administrative et juridique infranchissable pour les professionnels indépendants et dirigeants de TPE.

87% des dirigeants de TPE interrogés par le SDI affirment que la nécessaire conclusion d'un accord d'intéressement les conduira à ne pas réaliser le versement de cette prime.

A l'inverse, 81% de ces mêmes chefs d'entreprise indiquent qu'ils verseraient cette prime dans l'hypothèse d'une reconduction en l'état de ses modalités de versement. Sous cette réserve expresse, 97% des responsables de TPE qui ont versé une prime en 2018 renouvelleraient l'opération, lorsque 62% de ceux qui n'ont pas versé de prime l'année dernière se déclarent prêts à le faire. Les premiers verseraient en majorité des primes comprises entre 500€ et 1000€, lorsque la majorité des seconds verseraient des primes comprises entre 200€ et 500€.

Méthodologie : Sondage réalisé en ligne auprès de 600 responsables de TPE du 28 au 30 novembre 2019.

Autres articles

Augmentation de la prime d’activité

L’augmentation de la prime d'activité ainsi que de l'Allocation adulte handicapé, promises par le candidat Macron, devraient intervenir à partir de l'année prochaine.

Lire la suite

Le moral des chefs d’entreprise est stable

Les chefs d'entreprise de l'industrie prévoient une stabilité de l'investissement en 2018 après une hausse de 4 % en 2017Enquête sur les investissements dans l'industrie.

Lire la suite

Taxes locales des entreprises en septembre

La révision des valeurs locatives commerciales, qui servent de base de calcul pour les impôts locaux payés par les entreprises, sera intégrée aux avis d'imposition envoyés à la rentrée.

Lire la suite

Créations d’entreprises en baisse

L’Insee note un repli des créations d'entreprises en août 2017.

Lire la suite

C’est l’heure de payer la CFE

L'administration a mis en ligne les avis de CFE et/ou IFER dans l'espace professionnel des entreprises, et le fera le 17 novembre 2017 pour les redevables mensualisés.

Lire la suite

Les indépendants dispensés de logiciel anti-fraude

Face à l'inquiétude des petites entreprises sur leur obligation de s'équiper d’un logiciel antifraude à compter du 1er janvier 2018, le ministre de l'action et des comptes publics promet des assouplissements.

Lire la suite