Chargement

Immobilier de bureau : Comment Paris tire son épingle du jeu

Posté le : 03/02/2020

L’année 2019 s’est achevée sur le fil du rasoir avec un volume de 2.3 millions de m² pour le marché des bureaux en région Île-de-France.

Une année dynamisée par un 4ème trimestre très actif totalisant 640 000 m², dont plus de 300 000 m² commercialisés sur le segment des grands gabarits.

Plusieurs mouvements de très grande envergure dans le croissant ouest (Canal +, CNP Assurances, BNP Paribas ou encore Enedis), ont permis en fin d’année, de terminer l'exercice sur un volume de 580 200 m² (-5% en un an).

Dans Paris la demande des entreprises reste forte avec un volume proche de 900 000 m², ce qui représente toutefois une baisse de -15% en un an, explicable par un faible taux de vacance à 2%, limitant de facto l’activité de ce marché. Les bons résultats de la première couronne sont à souligner : c’est le seul secteur qui affiche une croissance de plus de 8% de ses transactions. L'apport régulier de grands mouvements tout au long de l'année a été décisif, surtout sur la partie nord de la première couronne C'est finalement la deuxième couronne qui explique l'essentiel du ralentissement du marché, en affichant une baisse très sensible de son activité à -31% en un an. La baisse de l’offre immédiate sur l’ensemble de l’Ile-de-France (2,7 millions de m² à - 8%) met les valeurs locatives sous pression. Le stock immédiat de classe A (500 000 m²) est assez faible, et les livraisons 2020 qui atteignent 1,3 million de m², se trouvent amputées d’une bonne moitié de ce volume, en étant d’ores et déjà pré-commercialisé. La Défense occupe une place centrale dans les livraisons à commercialiser en 2020. C’est donc pour Cushman & Wakefield, le point de vigilance de l’année.

Autres articles

L'immobilier de luxe, valeur refuge ?

Le marché de l’immobilier de luxe à le vent en poupe. Les ventes et les records s'enchaînent, si on en croit les études de Coldwell Banker France & Monaco, réseau d'agences immobilières de prestige.

Lire la suite

La hausse de l'immobilier continue

Les prix des logements anciens et le volume de transactions continuent d'augmenter au deuxième trimestre 2017.

Lire la suite

Immobilier : La vie de château peut reprendre

L’incertitude des élections évaporée, le retour de la croissance, les indices économiques, qui repassent au vert, et les prix, devenus raisonnables, redynamisent le marché des châteaux, selon les experts de Barnes.

Lire la suite

Des prix au m² qui ne baisseront plus

Au troisième trimestre 2015, le réseau Guy Hoquet l’Immobilier enregistre une baisse des prix en France de -1.9 % sur an, (de -0.5 % sur trois mois), une baisse des prix de -2.3 % en province (-0.5 % sur 3 mois), une baisse de -2.1 % des prix en Ile-de-France (-0.4 % sur trois mois).

Lire la suite

Le patrimoine professionnel des ménages

En France, début 2015, 15 % des ménages détiennent un patrimoine professionnel.

Lire la suite

L'urbanisation des terres repart à la hausse

La vente de terrains destinés à l'urbanisation repart à la hausse depuis deux ans, menaçant la surface agricole en France, s'inquiète la Fédération nationale des Safer, sociétés d'aménagement de l'espace rural.

Lire la suite