Chargement

Surendettement : recul du nombre de dossiers

Posté le : 11/02/2020

Selon le dernier bilan de la Banque de France, le nombre de dossiers déposés en 2019 auprès des commissions de surendettement s'élève à 81 000. Il recule pour la huitième année consécutive et est au plus bas depuis la fin des années 90.

Désormais, près d'un ménage surendetté sur quatre n'a aucun crédit à la consommation. Par conséquent, le dispositif de traitement du surendettement, mis en place au début des années 90, se concentre aujourd'hui sur les populations les plus fragiles, à savoir les femmes à la tête des foyers monoparentaux, les locataires ou personnes hébergées disposant de faibles revenus et les personnes dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté.

L'Institution confirme le changement de nature du surendettement et rappelle, à ce titre, l'impact bénéfique des lois Lagarde et Hamon en matière de crédit à la consommation. Depuis dix ans, en effet, la part des crédits à la consommation des ménages surendettés diminue de manière continue, tant en volume qu'en valeur relative (plus de 60 % en 2010, moins de 37 % aujourd'hui).

 

Autres articles

Le niveau de vie augmente en France

En 2015, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 300 euros annuels, soit un montant légèrement plus élevé que celui de 2014 en euros constants.

Lire la suite

Diamants d'investissement : 62 sites interdits

L’AMF complète sa liste "noire" des sites non autorisés, portant à 62 le nombre de sites « interdits ».

Lire la suite

Les découverts bancaires vous coûtent 60 euros par an !

Après une forte baisse en 2014, due au plafonnement des commissions d’intervention, les frais liés au dépassement de découvert augmentent légèrement depuis 3 ans, pour s’établir à environ 60€ par an.

Lire la suite

Les inondations de 2016 ont coûté 1,4 milliard d'euros aux assureurs

Au total, 182 000 sinistres ont été déclarés auprès des assureurs, indique la Fédération française des assurances (FFA).

Lire la suite

Phishing de carte bancaire : attention à la négligence

En cas de piratage d’une carte bancaire, la banque n’est pas tenue de rembourser en cas de négligence du client.

Lire la suite

Le vol de carte bancaire coûtera moins cher

À partir du 13 janvier 2018, la franchise applicable en cas d'utilisation frauduleuse d'une carte bancaire volée ou perdue passera de 150 € à 50 €.

Lire la suite